Tout autant que le mati grec, le fameux porte-bonheur en forme d’œil bleu. L’œil de Sainte Lucie est également une sorte d’amulette protectrice contre le mauvais œil.

Qui est Sainte Lucie

Selon la légende, à priori Sainte Lucie était une jeune fille pieuse originaire de Syracuse, une ville sicilienne. Lorsqu’elle apprît la grave maladie de sa mère. Lucie s’est rendue sur la tombe de Sainte Agathe et s’est mise à prier et implorer la Vierge Marie afin que sa mère soit guérie de sa maladie incurable. Suite aux prières répétées, le miracle se produit.

Voyant que les prières se sont exaucées, Lucie s’arracha les deux yeux, en guise de dévotion à la Vierge, et les jeta à la mer. De ce fait, elle se fît la promesse de se focaliser sur sa foi et d’ailleurs, elle donna tout ce qu’elle détenait aux plus pauvres. Et elle réalisa d’ailleurs à son tour plusieurs miracles.

Pour la récompenser, la Vierge lui aurait rendu la vue en lui offrant de nouveaux yeux encore plus beaux.

Que représente l’œil de Sainte Lucie

L’œil de Sainte Lucie c’est l’opercule du Turbo, un coquillage également appelé “Biou”, que l’on peut retrouver en méditerranée, notamment en Corse.

Cet opercule a une forme ronde et plate d’une taille allant de 2 mm à 3 cm. Il est doté d’une face nacrée avec des nuances d’orange ou de vert. Tandis que l’autre côté est muni d’une spirale ressemblant à un œil.

blank

Pourquoi utiliser l’œil de Sainte Lucie

En Corse, et d’après les légendes. L’œil de Sainte Lucie est considéré en tant que porte-bonheur grâce à ses nombreuses vertus, à savoir : éloigner les mauvais esprits, empêcher le mauvais œil, rendre la confiance en soi, réaliser des souhaits, favoriser la chance et éventuellement la prospérité par exemple s’il est mis à côté d’une somme d’argent.

Où on récolte l’œil de Sainte Lucie

Les opercules du coquillage Turbo peuvent être ramassés sur les rivages méditerranéens, sur le sable des plages Corses, ou encore en effectuant une petite plongée à faible profondeur.

Comment reconnaître un vrai œil de Sainte Lucie

Il existe deux types d’œil de Sainte Lucie. D’une part, l’œil méditerranéen doté d’une face plate de couleur orange corail avec une spirale soit orangée ou marron clair. Par ailleurs, c’est cet opercule qui est pêché dans le bassin méditerranéen, notamment en Corse.

D’autre part, l’œil asiatique est doté d’une face ronde voire bombée de couleur marron-vert avec une spirale marron, grise ou verte. Ce type-là se trouve en mer de Chine, à l’océan indien ainsi qu’à l’océan pacifique.

Pour distinguer les deux, l’opercule asiatique est souvent monté sur un collier ou bracelet en argent à des prix bon marché. En revanche, l’œil de Sainte Lucie Corse est plus rare et plus cher ! Et d’ailleurs les créateurs de bijoux l’associent avec de l’or ou du corail.

Par conséquent,

OSL Corsica a pour projet de remettre un certificat d’authenticité à chaque achat d’œil de Sainte Lucie Corse par le biais de la création du label “œil de Sainte Lucie origine Corse certifiée”.